Villa Victoria

Le commanditaire de cette villa néo-gothique anglaise à l’imposante toiture en pans fortement inclinés, est  Sir Thomas Robinson Woolfield, riche marchand de Glasgow et ami de Lord Brougham. Pour concevoir et réaliser cette maison campagnarde, ainsi qu'un grand château sur les rochers du Riou destiné à Lord Londesboroug, il fait venir d'Angleterre en 1852, l'architecte Thomas Smith et  l’entrepreneur Odadhia Pulhan.

Dans le sillage de Lord Brougahm, sir Thomas arrive à Cannes en 1838, où il loue le modeste château Aymard, puis achète en 1846 le château Saint-Georges que le Général Taylor n'a pas eu le temps d'achever avant sa mort. Il en termine les aménagements et y séjourne chaque hiver jusqu'à la livraison de sa villa Victoria en 1853. Il réside vingt ans dans cette nouvelle demeure et fait construire sur son domaine, en 1855, une chapelle anglicane, la Christ Church, destinée aux hivernants et aujourd'hui détruite. Le vaste jardin planté d'espèces rares, crée par le jeune jardinier John Taylor, est amputé en 1860 pour la création d'un lotissement.  Promoteur-constructeur et précurseur en matière immobilière, il revend chaque parcelle à des amis anglais en réalisant de bons profits. C'est une personnalité incontournable de Cannes au XIX° siècle, comme John Taylor qui deviendra plus tard un agent immobilier réputé. 

En 1875, la villa est vendue  à Sir Charles Murray, ancien vice-roi des Indes, qui la cède ensuite au comte de Changy. Elle est alors louée à  la baronne douairière James de Rothschild, puis à d'autres hivernants, puis cédée en 1920, à la veuve J.Touche. Vendue à nouveau en 1951, les architectes cannois Louis Lafond et Eugène Lizero la divisent en appartements. Le jardin de plantes rares, préservé au sud de la villa, est loti. L’histoire de cette demeure illustre parfaitement, l’évolution dans le temps des anciennes propriétés ; des occupants de qualité, plusieurs cessions, des locations successives, des morcellements de propriété, des parcelles loties, et à terme une villa en copropriété sur un jardin réduit.

CONTACT

Le premier des promoteurs immobiliers, créateur du quartier anglais.