Emile Molinié, Charles Nicod et Georges de Montaut

Ces architectes et urbanistes parisiens, associés à Georges de Montaut établit à Cannes, sont  sans aucun doute les architectes de talent les plus productifs dans la période la l’entre-deux guerres à Cannes. A travers leurs différents programmes cannois, commandités par une riche clientèle essentiellement privée, les architectes associés s’ imposent à travers un style d’architecture marqué par le Mouvement Moderne, teinté de  tradition méditerranéenne et de régionalisme. Ils développent à travers de très nombreuses réalisations, des formes nouvelles et originales, différentes pour chaque programme. Les villas les Terrasses et  des Araucarias (1925), réalisées pour la société Française Immobilère, la villa la Sauguette (1926) destinée à Mme Ville ainsi que la villa El Patio (1930) édifiée pour Florence Gould, sont elles, conçues dans un esprit résolument moderne.  Composée de volumes géométriques largement ouverts en baies sur le paysage, chaque villa possède de  vastes terrasses avec pergolas. La villa Fiesole (1934) réalisée pour le peintre Jean-Gabriel.Domergue, réinterprète dans une forme originale, où la pierre et la tuile romaine dominent, l’architecture propre aux villas italiennes. Plusieurs autres programmes intéressants sont à mettre à leur actif : les villas provençales du lotissement Fond de Veyre, l’extension Art déco de l’Hôtel Majestic (1928), ainsi que d’autres projets d’envergure, non réalisés, tels que, le Sporting à l’emplacement de l’ancien restaurant la Réserve en bord de mer, ou l’aménagement de la plage Croisette.


E. Molinié (1877-1965), C. Nicod (1878-1967) et G. de Montaut architectes en activité à Cannes en 1925-1935